e-Bug: Socles de compétences

Les informations ci-dessous ont été formulées par l’Administration générale de l’Enseignement et de la Recherche scientifique (AGERS) de la Communauté française.

 

Lien entre e-Bug et le Décret Missions (1997)

L’objectif principal visé par e-Bug, à savoir sensibiliser les jeunes à une bonne hygiène individuelle et collective ainsi qu’à un usage correct des médicaments en général et des antibiotiques en particulier, s’inscrit parfaitement dans deux des quatre objectifs généraux du Décret Missions :

Article 6. – La Communauté française, pour l’enseignement qu’elle organise, et tout pouvoir organisateur, pour l’enseignement subventionné, poursuivent simultanément et sans hiérarchie les objectifs suivants :
2° amener tous les élèves à s’approprier des savoirs et à acquérir des compétences qui les rendent aptes à apprendre toute leur vie et à prendre une place active dans la vie économique, sociale et culturelle ;
3° préparer tous les élèves à être des citoyens responsables, capables de contribuer au développement d’une société démocratique, solidaire, pluraliste et ouverte aux autres cultures.

Liens avec les compétences terminales

Les activités proposent des approches méthodologiques variées. Elles sont en parfaite adéquation avec l’approche pédagogique conseillée dans les référentiels : développement de la pensée scientifique et de l’esprit critique, jeux de rôles, simulations, travail à partir de supports variés (montages PowerPoint, sites internet, …), importance de l’autonomie accordée aux élèves durant les activités, etc.

Pour les humanités générales et technologiques

En sciences de base

Dans le chapitre « Vivre en société »

  • Conditions de vie utiles pour assurer hygiène et sécurité optimales.

Dans le chapitre « Vivre en famille »

  • Sexualité et reproduction, y compris celles de l’espèce humaine ;
  • Alimentation et nutrition humaine.

Dans le chapitre « Vivre avec son corps »

  • Equilibre général de l’organisme humain dans son unité anatomique, physiologique et biochimique ;
  • Description et prévention des troubles de la santé ;
  • Défenses immunitaires de notre organisme.

En sciences générales

Dans le chapitre « Nutrition »

  • Fermentation.

Dans le chapitre « Régulation et maintien de l’intégrité »

  • Mécanismes de défense : phagocytose, lymphocyte, anticorps, …

Dans le chapitre « Reproduction »

  • Mécanismes d’action vers les contraceptifs ;
  • Problèmes éthiques liés à la reproduction.

Dans le chapitre « Diversité et évolution »

  • Les cinq règnes ;
  • Caractères essentiels des virus, procaryotes, champignons végétaux, animaux.

Pour les compétences terminales et savoirs communs pour l’ensemble des humanités professionnelles et techniques, le référentiel précise dans ses considérations générales :

Les humanités professionnelles et techniques assurent une formation humaniste en privilégiant :

  • Le développement personnel des élèves, notamment en aidant chacun à prendre conscience de ce qu’impliquent ses choix ;
  • La formation à la citoyenneté dans une société démocratique, solidaire, pluraliste et ouverte aux autres cultures.

Dans le chapitre 1.4. « Prendre conscience de ce qu’impliquent leurs choix ».
Le bien-être de chaque élève, tant au niveau physique que mental ou social, implique la prise de conscience de ses choix. Ceci suppose qu’il se connaît, connaît ses besoins, identifie ses valeurs, prend des positions philosophiques, se situe par rapport aux autres et est en relation avec eux dans une société.

Chaque élève doit apprendre à :

1.4.1. Connaître son corps, appréhender et accepter ses limites, le protéger.
L’acquisition de savoirs relatifs aux notions élémentaires de biologie (hygiène, …), d’anatomie et de physiologie humaines (digestion, reproduction, …) permet de choisir, tant au niveau préventif que curatif, les options adaptées à ses besoins en matière de santé. Cela suppose notamment l’acquisition de notions propres à l’alimentation, à l’usage de médicaments ou autres substances, à la sexualité, …

1.4.2. Connaître ses réactions dans diverses situations, les caractériser (différencier sans dévaloriser).
L’acquisition de savoirs relatifs aux notions de psychologie (équilibre mental, développement personnel, relations amoureuses, relations d’autorité, …) permet d’identifier ses réactions, de verbaliser ses émotions et ses désirs, de reconnaître ses limites, de s’interroger sur son fonctionnement pour choisir les options les mieux adaptées à sa situation.

1.4.3. Se situer par rapport aux autres et les respecter dans leurs différences, dans un cadre social donné.
L’acquisition de savoirs relatifs aux notions de sciences sociales (pluralité des cultures et des valeurs, lutte des classes, …) et de philosophie permet de poser des choix responsables en matière de santé, c’est-à-dire respectueux des autres.

 

 

 

border border
border